Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-01-16T20:59:29+01:00

Les petites filles de Julie Ewa

Publié par Virginie Lastella
Les petites filles de Julie Ewa

Résumé :

À Mou di, en Chine, la politique de l’enfant unique a fait des ravages. Alors qui s’inquiéterait de la disparition d’une nouvelle fillette ?
Quand Lina accepte de mener dans le village une enquête discrète pour le compte d’une ONG, le piège se referme sur la jeune Française.
Mené de main de maître par Julie Ewa, ce suspense formidablement documenté nous conduit au coeur d’une Chine cynique et corrompue où la vie d’une petite fille ne vaut que par ce qu’elle peut rapporter.

 

Les filles sont nées pour souffrir, dommage qu’elles ne soient pas des garçons

Xinran

Mon avis :

J’avais très envie de lire ce thriller depuis que l’auteure était venue en dédicace dans ma médiathèque. J’avais été déçue de ne pouvoir m’y rendre… Rendez-vous manqué, mais rattrapé au Salon du Livre de Colmar. Je suis donc repartie avec mon livre et ma dédicace et je n’ai pu résister à l’envie de le lire le plus vite possible.

Les petites filles de Julie Ewa

Le prologue démarre fort : l’auteure nous décrit un accouchement où transparaissent la douleur, la hargne et la déception… d’avoir mis au monde une fille. Le décor est planté !

Comme beaucoup de femmes chinoises, Li-li vivait dans une parfaite soumission, obéissant au doigt et à l’œil à un époux qu’elle n’avait jamais aimé, mais qu’elle devait honorer et servir, comme le préconisait Confucius.

Les petites filles de Julie Ewa

Dans nos sociétés occidentales, on ne peut imaginer quelle souffrance doit être la vie de ces femmes. A peine quelques pages tournées et me voilà déjà révoltée !

 

Les chapitres alternent entre le passé dans le village de Mou di et le présent où l’on suit Lina, jeune étudiante en chinois. Les chapitres sont courts et on n’a pas envie de lâcher le livre.

 

Grâce à ce livre, je découvre un pays que je connais très peu. C’est dépaysant ! Je découvre aussi, en consultant Internet en plus du roman, ce qu’est la « politique de l’enfant unique » et ses dérives. Afin d’éviter les autorités, les familles ne déclaraient pas tous leurs enfants surtout si le premier né était une fille. L’horreur va jusqu’à l’abandon et même le meurtre de l’enfant.

 

Ici, tout commence par la disparition de Chi-Ni et l’acharnement de sa mère pour la retrouver en 1991. Une vingtaine d’années plus tard, Lina se retrouve à mener une enquête pour le compte d’une ONG sur ce qui n’était au départ qu’une disparition d’enfant et qui cache bien plus que ça.

En lisant la quatrième de couverture, mon mari trouvait que ça ferait un très bon film. Julie Ewa nous a suggéré d’en glisser un mot à son éditeur… mais s’est interrogé sur le lieu du tournage possible. En effet, le livre soulève aussi le voile sur la mafia chinoise alors un tournage en Chine semble un peu compliqué.

J’ai adoré l’enquête sur ces mystérieuses disparitions qui suit en parallèle Chi-Ni et sa mère en 1991 puis Lina de nos jours. Le rythme du récit est très bien orchestré et on a du mal à lâcher le livre.

J’ai été très surprise (voire même choquée) par ce qu’on a pu faire subir aux petites filles chinoises. Sans rien vous dévoiler de la chute, je vous dirais juste qu’elle m’a prise aux dépourvue.

Conclusion :

Un thriller palpitant que je vous recommande vivement et qui fait prendre conscience de ce qu’il peut se passer en Chine à cause de la politique de l’enfant unique.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog