Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-01-26T17:50:36+01:00

La Divine Comédie – Tome 1 : L’Enfer de Dante Alighieri

Publié par Virginie Lastella
La Divine Comédie – Tome 1 : L’Enfer de Dante Alighieri

Résumé :

Peut-on encore aujourd'hui aimer Francesca, être troublé par Ugolino, trembler aux tourments des damnés de la Comédie ? L'Enfer de Dante, poétique et médiéval, n'a-t-il pas pâli irréparablement auprès des Enfers tout proches, et actifs, que notre époque n'a pas encore fini, semble-t-il, de susciter ? L'imagination créatrice de Dante est si puissante, et si précise, qu'elle semble décrire par avance, parfois, l'inimaginable horreur moderne. Le gigantesque entonnoir de l'Enfer, qui se creuse jusqu'au centre de la terre, est dépeint comme le réceptacle de tout le mal de l'univers, comme une sorte de sac où viennent s'engouffrer tous les noyaux, tous les atomes de mal épars sur la planète. Mais nous lisons aussi autre chose dans L'Enfer plus que le catalogue effrayant des péchés et des châtiments possibles, il correspond pour nous au départ de l'exploration, à la première étape du grand roman initiatique d'une civilisation qui est la racine de la nôtre.

Mon avis :

C'est Inferno de Dan Brown qui m'a donné envie de lire ce classique.

J'ai tout d'abord été étonnée du fait que le texte soit court. Je m'attendais à un pavé. Ensuite j'ai trouvé les premiers chants confus mais je ne me suis pas laissée décourager.

Par moi, vous pénétrez dans la cité des peines ;
par moi, vous pénétrez dans la douleur sans fin ;
par moi, vous pénétrez parmi la gent perdue.
La justice guidait la main de mon auteur ;
le pouvoir souverain m'a fait venir au monde,
la suprême sagesse et le premier amour.
Nul autre objet créé n'existait avant moi,
à part les éternels ; et je suis éternelle.
Vous, qui devez entrer, abandonnez l'espoir.

La Divine Comédie – Tome 1 : L’Enfer de Dante Alighieri

Me voilà aux portes de l’enfer… Là le texte devient plus simple à lire et ce qui est le plus intéressant, c’est le schéma des cercles de l’enfer imaginé par Dante. Dans chaque cercle, Dante et son guide Virgile rencontrent des damnés avec qui ils parlent. Ils côtoient également beaucoup de personnages historiques et mythologiques, gardiens des cercles. Les sept péchés capitaux et autres y sont « punis ». J’ai beaucoup aimé les références à la mythologie grecque.

J’ai dans un premier temps lu le texte sans recourir aux notes ce qui fait que j’ai suivi l’histoire mais sans comprendre à qui Dante faisait parfois allusion, puis j’ai trouvé un document très intéressant que je vous invite à consulter si vous voulez en savoir plus : http://www.iznogood-factory.org/pub/culture/Enfer_de_Dante.pdf qui m’a éclairé sur Dante et sa vie et sur certaines parties moins compréhensives du texte. De plus, le document offre une traduction en prose plutôt qu’en vers ce qui peut peut-être intéresser certains. De mon côté, je trouve le texte en vers a l’avantage d’essayer de retranscrire le style de Dante même si la compréhension est plus difficile.

Pour ceux qui veulent découvrir le texte seul, arrêtez-vous ici. Pour les autres, voici un petit résumé des différents cercles et de ce que j’en ai retenu :

  • Premier cercle : les limbes (Chant IV)

On y trouve les non-baptisés (c’est là que vont, dans la croyance populaire, les âmes des enfants morts avant d’être baptisés).

  • Deuxième cercle : la luxure (Chant V)

Minos garde l’entrée de ce cercle. On y trouve les âmes ayant commis le pêché de luxure et qui sont condamnées à subir un vent violent continuel, tel Cléopâtre, Hélène de Troie, Pâris…

  • Troisième cercle : la gourmandise (Chant VI)

Cerbère est le gardien de ce cercle. On y trouve les âmes ayant succombé au pêché de gourmandise qui sont condamnées à subir le courroux de Cerbère dans une mare de boue puante et sous une pluie glaciale.

  • Quatrième cercle : l’avarice (Chant VII)

Ici nous trouvons Pluton qui garde l’entrée de ce cercle où s’affrontent deux bandes de pêcheurs ayant fait preuve d’avarice.

  • Cinquième cercle : la colère (Chant VII et VIII)

Les coléreux se battent dans les eaux boueuses du Styx que Phlégias fait traverser à Dante et Virgile.

  • Sixième cercle : l’hérésie (Chant VIII à X)

Les Furies et Méduse interdissent à nos voyageurs l’accès à la cité suivante et il faudra l’intervention de l’archange Michel pour leur ouvrir les portes. On y trouve notamment Epicure

  • Septième cercle : la violence (Chant XI à XVII)

Ici trois girons punissent les violents : dans le premier il s’agit des violents envers les autres (meurtriers, voleurs…), dans le second les violents contre eux-mêmes (les suicidés) et dans le dernier les violents contre Dieu (blasphémateurs, usuriers). Un centaure, Nessus, les aide à passer du premier au second giron.

  • Huitième cercle : la ruse et la tromperie (Chant XVIII à XIX)

Ce cercle est divisé en malefosse (malbolge en VO).

Dans la première et la deuxième malefosse, on trouve les flatteurs et le séducteurs dont Jason (Chant XVIII).

Le Chant XIX, amène le poète dans la troisième malefosse où se trouvent ceux qui ont préféré les biens de la terre plutôt que de regarder le ciel. Ils sont enterrés tête en bas.

Dans le quatrième cercle (Chant XX), se trouve les devins condamnés à circuler tête regardant vers le dos.

Dans la cinquième fosse (Chant XXI et XXII), Virgile et Dante sont escortés par des diables qui torturent les fourbes plongés dans la poix.

Dans la sixième fosse (Chant XXIII) se trouvent les hypocrites écrasés par le poids d’une cape de plomb. Dante y croise Caïphe, le grand prêtre des juifs qui endure le supplice de la croix comme il l’a infligé à Jésus.

Dans la septième fosse (Chant XXIV et XXV), Dante trouve des voleurs torturés par des serpents.

Dans la huitième fosse (Chant XXVI et XXVII), Dante et Virgile trouve Ulysse parmi les fourbes, les mauvais conseillers et les fraudeurs.

La neuvième fosse (Chant XXVIII) accueille les semeurs de scandales et de schisme.

La dixième et dernière fosse (Chant XXIX) est pour les alchimistes et les fraudeurs.

  • Neuvième cercle : la traitrise (Chant XXX à la fin)

Ici se trouve quatre zone : la première Caina (de Caïn) est pour les traitres à la parenté, la seconde pour les traitres à la patrie, la troisième, pour les traîtres à leurs hôtes et la dernière, la Giudecca pour les traitres à leurs bienfaiteurs dont Judas.

Enfin pour sortir de l'Enfer, Dante et Virgile doivent escalader Lucifer.

Conclusion :

J'ai trouvé cette lecture intéressante mais difficile à comprendre sans les notes. Je n'irais sûrement pas plus loin que ce premier tome dans La Divine Comédie.

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog