Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-01-22T11:33:20+01:00

Jamais assez maigre de Victoire Maçon-Dauxerre

Publié par Virginie Lastella
Jamais assez maigre de Victoire Maçon-Dauxerre

Résumé :

À 17 ANS, EN PLEINES RÉVISIONS DU BAC, Victoire fait du shopping à Paris, quand elle est repérée par un chasseur de mannequins. Engagée par l'agence Elite, elle mesure 1,78 m et pèse 56 kg. Trop grosse ! Ou pas assez maigre. Elle va perdre 9 kg en ne mangeant que trois pommes par jour, afin de répondre aux exigences tyranniques des maisons de couture. EN SEPTEMBRE, ELLE ATTEINT LA TAILLE 32, sésame indispensable pour briller lors des castings, et participe avec succès à sa première fashion week à New York. Avec Milan et Paris, elle enchaîne vingt-deux défilés pour les plus grands créateurs : Céline, Alexander McQueen, Miu Miu, Vanessa Bruno... Elle entre dans le Top 20 des mannequins les plus demandés. MAIS DERRIÈRE LA SOIE ET LES PAILLETTES, Victoire découvre un système inhumain : des adolescentes que l'on prend pour des femmes sont traitées comme des objets. La sélection est impitoyable et la maigreur devient une obsession. Elle est emportée dans la spirale de l'anorexie. Sept mois après ses débuts fracassants, elle fait une tentative de suicide et passe des podiums à l'hôpital.

Mon avis :

Victoire vit le rêve que beaucoup de jeunes filles font (moi je ne l'ai pas fait, mais je suis peut-être une exception). Un gars la repère dans la rue et lui propose de devenir mannequin. Bien sûr, j'ai pensé au cliché de la fille qui se fait violer par un pseudo photographe qui lui propose de faire un book.

Mais là, non. Victoire intègre la célèbre agence Elite et part à la fashion week à New York. Mais on lui fait bien comprendre que, pour rentrer dans des vêtements de créateurs lors des défilés, il faut maigrir. Et c'est ce qu'elle fait jusqu'à ne peser que 47 kg pour 1m78. Parce que les vêtements de créateur, c'est la taille 32. Ca m'a choquée : qui porte du 32 ????

Et pour maintenir son poids, elle ne mange presque rien et se bourre de laxatifs au point de bousiller son organisme. Avec juste la peau sur les os, elle grelotte même par 40°.

Elle rencontre quelques personnes sympathiques mais, dans l'ensemble, les membres de ce microcosme sont froids, désagréables et traitent les mannequins comme des objets. Même les mannequins entre elles sont horribles. Quel horreur ! Comment peut-on supporter ça ?

Passé l'excitation des défilés, Victoire découvre un côté moins intéressant de la vie de mannequin et elle commence à être obsédée par la nourriture. Normal après des mois au régime sec !

 

 

J'ai raconté à quel point ce métier est dur pour les jeunes filles, comment on les traite comme des objets, cette obsession de la nourriture pour ne pas prendre un gramme, sans que jamais personne n'en parle ; le cynisme, l'agressivité des autres filles, la compétition, la solitude, les heures et les heures à attendre pour si peu...

Jamais assez maigre de Victoire Maçon-Dauxerre

J'ai aussi été horrifiée par l'attitude des parents. Victoire dit plusieurs fois qu'elle veut arrêter mais au lieu d'essayer de la comprendre, ses parents lui disent qu'elle doit continuer, qu'elle est faite pour ça ! Jusqu'à ce qu'il soit trop tard...

Conclusion :

Ce livre m'a ouvert les yeux sur un monde que j'imaginais déjà terrible, mais Victoire nous dit tout et c'est encore pire que ce que je pouvais imaginer.

Voir les commentaires

commentaires

Christelle 22/01/2017 12:30

Je te rassure le milieu de la mode ne m'a jamais fait rêver non plus.
Je suis trop gourmande et j'aime trop manger.
Ce livre est un témoignage édifiant sur le monde de la mode.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog