Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-10-28T19:03:24+02:00

A la découverte des châteaux de la Loire

Publié par Virginie Lastella

Cet été, nous avons fait des vacances très culturelles à la découverte des châteaux de la Loire. Au programme, nous avions prévu : le Clos Lucé (sur les pas de Leonardo Da Vinci), Chenonceau (le château des dames), Chambord (mon préféré) et Cheverny (qui a inspiré Hergé pour Moulinsart).

J’avais un peu peur que les loulous ne soient pas intéressés, mais heureusement il y avait toujours quelque chose qui leur a plu : au Clos Lucé, c’était la ballade dans le jardin avec la découverte des machines de l’inventeur grandeur nature ; à Chenonceau… euh, ils ont tout aimé, pour eux c’est le château sur l’eau ; à Chambord, c’était le spectacle avec les chevaliers et à Cheverny, c’était l’expo de Lego et celle sur Tintin.

De mon côté, au Clos Lucé, j’ai aimé découvrir les maquettes des inventions du génie qu’était De Vinci. L’entrée du tunnel secret menant au Château Royal d’Amboise m’a fasciné. Ce passage secret permettait à François 1er de visiter Léonard De Vinci en toute discrétion.

Chenonceau m’est apparu comme le château romantique par excellence : une grande allée menant au château, les jardins magnifiques et la forme si particulière de l’édifice. Détail qui m’a particulièrement intéressé : le château a servi d’hôpital pendant la Grande Guerre puis de passage vers la zone libre pendant la Seconde Guerre Mondiale. Les Allemands avaient des canons près à détruire le château et heureusement pour la beauté du lieu et l’Histoire, ils ne l’ont pas fait.

De toutes les belles habitations qu'on remarque dans la Touraine, et qui nous offrent des souvenirs attachants, il n'en est point de comparable au château de Chenonceaux. Qu'on se figure un vaste bâtiment tout à la fois gothique et moderne, s'élevant sur un pont construit au−dessus du Cher !qu'on se représente une salle de bains et des offices pratiqués dans les piles qui séparent les arches, une bibliothèque et un salon, sous le parquet desquels passent les nombreux bateaux allant à dix lieues de là se jeter dans la Loire ! En un mot, qu'on invente dans son imagination tout ce que la nature et la féerie même pourraient former de plus ravissant, de plus romantique, de plus varié dans ses détails ; ce rêve enchanteur est, pour ainsi dire, réalisé dans ce lieu de délices qu'ont chanté tour à tour les poètes les plus célèbres, que citent dans leurs écrits un grand nombre d'historiens, et que chaque jour encore retracent sous leurs pinceaux les peintres avides de la belle nature.

« Contes pour mes petites amies ou Trois mois en Touraine » de Jean-Nicolas Bouilly

Petite précision : Chenonceaux est la ville où se situe le château et il semblerait qu’à la Révolution française, la propriétaire du château a voulu ôter le « x » du nom du château pour se différencier.

Passons maintenant au château que je préfère, Chambord. Majestueux, comprenant mille détails d’architecture comme son escalier à double hélice, il me fait rêver : rêver de me perdre dans son dédale de salles, de monter son magnifique escalier et de revêtir une robe de l’époque pour festoyer avec François 1er et sa cour… On a pu assister à un spectacle de rapaces et de chevalier sur la vie de François 1er et, je l’avoue, j’ai autant adoré que les enfants.

Enfin, la ballade se termine à Cheverny qui a inspiré Hergé pour Moulinsart. Ce qui m’a plu, outre l’exposition consacré à Tintin, c’est que le château est magnifiquement meublé.

En bonus, le camping nous a offert des billets d’entrée pour un petit château privé qui nous a agréablement surpris : le Château de Montpoupon. Il est très bien meublé et on a appris des tonnes de choses sur la chasse à courre.

Enfin, on a terminé les vacances par le Château Royal de Blois qui n’était pas prévu au départ, mais les enfants étaient saturés et on a un peu écourté la visite… ou du moins, on l’a terminé au pas de course. Le détail architectural intéressant est le regroupement de 4 styles de plusieurs période : une partie médiévale, une gothique sous Louis XII, une autre renaissance sous François 1er et la dernière partie classique qui date du XVIIème siècle.

Quelques liens :

Durant ces périples, ma PAL s’est enrichi de deux livres sur les contes et légendes des châteaux de la Loire (un pour enfant et un autre plus épais pour « adulte »), j’ai aussi acquis une livre d’Histoire pour les enfants et le livre d’or des Châteaux de la Loire, et, enfin, je me suis offert trois jolis marques pages.

A la découverte des châteaux de la Loire

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog