Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-06-10T11:10:56+02:00

Chants d’oiseaux et souvenirs…

Publié par Virginie Lastella

On dit qu’une odeur ou qu’un son peut faire resurgir de lointains souvenirs. Moi, c’est le chant des oiseaux le matin qui me transportent parfois des années en arrière… Alors que je m’éveille doucement, j’entends ce chant et je garde mes paupières closes pour voyager à travers le temps et mes souvenirs.

Imaginez-vous, enfant, en vacances ou en week-end dans une vieille maison qui sent le feu de bois et dont les escaliers et les planchers craquent au moindre pas, une maison dans un petit hameau de montagne tout à côté d’une ferme et rien d’autres alentour que la nature. Une petite route enjambant un ruisseau mène jusqu’à ce hameau. Des champs où paissent des vaches et une forêt entourent ses deux habitations. C’est là qu’on passait avec mes parents et mes grands-parents certains week-ends. Cette maison fait intégralement partie de mon enfance et mon imaginaire d’enfant m’y a fait vivre des tonnes d’aventures. Des fantômes surgissaient au moindre craquement ou restaient tapis au fond de ce long couloir froid menant aux toilettes : c’était toute une équipée pour y aller avant de dormir avec mon frère ou mes cousins armés de lampes de poche ou seule en courant le plus vite possible pour échapper à ces spectres. Des créatures improbables peuplaient l’immense grange où l’on apercevait un crochet pendu au plafond, le crochet du pendu qu’on l’appelait ! On devenait Indiana Jones ou Peter Pan le temps d’un après-midi de jeux.

Imaginez-vous maintenant au fond d’un lit douillet sous un énorme édredon après une bonne nuit de sommeil. Le soleil étire doucement ses rayons à travers les volets et chasse les ombres de la nuit de la chambre. Vos paupières commencent à s’ouvrir pour découvrir le ballet de lumière filtrant à travers les volets. Tout est encore calme, la maison et ses habitants sont assoupis. Aucun bruit ne vient perturber la lente ascension de l’astre solaire qui s’éveille. Et tout doucement, un pépiement, un gazouillis qui se transforme en un chant mélodieux se fait entendre et brise délicatement le calme de la nuit. Ce chant nous raconte une histoire vieille de plusieurs millénaires, celle de créatures de Dieu célébrant par la voix le lever du jour. Comme un bénédicité, les oiseaux remercient Dieu de cette nouvelle journée qui commence. Cette histoire et tant d’autres naissaient de mon imagination pendant que j’observais les rayons du soleil danser au rythme de leur complainte. C’était la Nature dans sa plus belle pureté jusqu’à ce que la maison s’éveille elle aussi tout doucement : chuchotement, craquement de plancher, portes qui grincent noient petit à petit la douce mélopée de la Nature…

Texte écrit à l'occasion du défi d'écriture du mois de juin sur le forum de Babelio

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog