Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-05-22T14:35:49+02:00

Tess d'Urberville de Thomas Hardy

Publié par Virginie Lastella
Tess d'Urberville de Thomas Hardy

Résumé :

Jeune paysanne innocente placée dans une famille, Tess est séduite puis abandonnée par Alec d'Urberville, un de ses jeunes maîtres. L'enfant qu'elle met au monde meurt en naissant.
Dans la puritaine société anglaise de la fin du 19e siècle, c'est là une faute irrémissible, que la jeune fille aura le tort de ne pas vouloir dissimuler. Dès lors, son destin est une descente aux enfers de la honte et de la déchéance.
Thomas Hardy (1840-1928) signe avec cette œuvre pessimiste, où la richesse des tableaux rustiques du Wessex ne fait que souligner la noirceur de l'univers social, un des chefs-d’œuvre du roman anglais, magnifiquement porté à l'écran par le cinéaste Roman Polanski.

Mon avis :

J'ai voulu lire ce livre car c'est le livre préféré d'Anastasia dans "50 nuances...". Au départ, Tess me semblait être un personnage féminin fort comme je les aime. Elle aide ses parents du mieux qu'elle peut et accepte même de faire des choses qu'elle n'a pas envie comme de se présenter chez les Stoke d'Urberville en tant que parente éloignée.

Étant responsable de la mort du cheval de son père, elle accepte d'aller travailler chez les Stoke d'Urberville alors même que son "cousin" Alec la met mal à l'aise. Elle avait raison de le craindre car profitant d'un moment de faiblesse de la jeune fille, il la viole et Tess décide de retourner chez ses parents.

Pourquoi ne m'avez-vous pas avertie ? Les dames savent contre quoi se défendre parce qu'elles lisent des romans qui leur parlent de ces tours-là !

Tess d'Urberville de Thomas Hardy

Mais Tess est très sensible (trop ?) car le malheur fait qu'elle attend un petit enfant et bien qu'elle dise ne pas l'aimer, le couvre de baiser et d'amour le temps de sa courte vie.

Elle - et combien d'autres ? - aurait pu dire ironiquement à Dieu avec Saint-Augustin : "Tu nous as conseillé une vie meilleure que celle que tu nous as permise"

Tess d'Urberville de Thomas Hardy

Pour sortir de sa torpeur, Tess va travailler dans une ferme et y rencontre Angel Clare. Ils tombent amoureux, mais Tess, compte tenu de son passé s'en sent indigne.

A partir de là, j'ai eu du mal à poursuivre ma lecture. Je trouvais ça long et ennuyeux jusqu'à ce qu'elle se décide, enfin, à tout avouer à Angel.

Au départ, je pensais que j'aimerais le personnage de Tess qui avait l'air sensible et intelligent. Mais au fur et à mesure de ma lecture, elle m'apparaissait naïve et faible.

Angel, aussi, m'a déçu : il me semblait moins conventionnel et puritain que les gens de l'époque et finalement, non !

Par contre, j'ai voulu, malgré ma déception sur les personnages et le cynisme de l'auteur, poursuivre ma lecture jusqu'au bout pour savoir qui d'Angel ou d'Alec allait ravir le cœur de Tess... et je ne fus pas déçue par le rebondissement final.

Conclusion :

J'aime beaucoup la littérature anglaise "classique" (et notamment Jane Austen) et j'avais adoré l'adaptation cinématographique de "Loin de la foule déchaînée" du même Thomas Hardy. Mais j'ai mis énormément de temps à lire ce livre pour les raisons que j'ai cité plus haut (personnage décevant...), mais également parce que je trouve Hardy trop sombre et trop cynique. Je tenais tout de même à aller au bout de ma lecture pour savoir le fin mot de l'histoire. Je préfère nettement le côté critique mais plus ironique et moins sombre que Jane Austen et le côté sombre mais moins cynique des sœurs Brontë.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog