Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-02-16T12:16:35+01:00

La ligne

Publié par Virginie Lastella

Tout était calme autour d’eux, même les oiseaux avaient arrêtés leurs chants. On n’attendait que le bruissement des feuilles dans les arbres et le murmure du ruisseau au bas de la colline qu’il venait de franchir. La petite fille tremblait comme une feuille, mais elle savait que Papa la protégerait et elle sera sa main à s’en faire blanchir les phalanges.

Leur guide avança à pas de loup après leur avoir chuchoté de ne pas bouger, il s’approcha du corps de l’homme sur lequel il venait de tirer et vérifia qu’il ne respirait plus. Tout le monde retenait sa respiration, puis leur guide leur fit signe d’avancer.

Tout avait commencé par une conversation que la petite fille avait surprise entre ses parents. Il y était question de partir à pied discrètement comme on sort faire une ballade et avec un minimum d’affaires. Papa avait aussi évoqué un guide qui les ferait passer la ligne. De quoi voulait-il parler ? De quelle ligne s’agissait-il ?

Ils avancèrent en tentant de ne faire aucun bruit. En passant près du corps, Papa lui cacha les yeux mais elle aperçut tout de même une tâche rouge qui s’étendait sur la veste kaki. L’homme allongé dans les feuilles ne devait pas être seul. Il fallait être très prudent. Le guide leur avait dit que ce serait dangereux.

Depuis quelques temps déjà, la fillette trouvait que tout était devenu dangereux même sortir dans la rue. Et puis, avec ses nouvelles lois auxquelles elle ne comprenait rien, elle se sentait différente… C’est sûrement à cause de ses lois que Papa avait voulu partir… franchir cette fameuse ligne.

Ils continuèrent de marcher en silence pendant plusieurs heures jusqu’à ce que le guide s’arrête et leur dise en pointant son doigt vers un gros chêne : « Regardez après ces arbres, vous aurez franchi la ligne. C’est là que nos chemins se séparent… Bonne chance ! ».

Papa pris la main de Sarah et de Maman et ils s’avancèrent en ligne droite à travers les arbres. Sarah regarda tout autour d’elle en se demandant ce qu’il y avait de différent après le gros chêne. Elle ne vit rien d’autres que des arbres à perte de vue… Ils dépassèrent le gros chêne. Papa sourit à Maman et à Sarah en disant : « On a finit par la franchir cette ligne de démarcation. Nous voilà en France Libre, le premier pas vers l’Amérique… »

Petite composition écrite pour le défi d'écriture du mois de février sur le forum de Babelio...

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog